AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Derniers sujets

Partagez | 
 

 Une mauvaise cible... [ Privé: Loghein !]

Aller en bas 
AuteurMessage
Alisone
ooo
ooo
avatar

Messages : 55
Age : 23

MessageSujet: Une mauvaise cible... [ Privé: Loghein !]   Lun 9 Avr - 12:46

- Misérable cloporte !!! Hurla Alisone de toutes ses forçes en crachant l'intégralité de l'air que pouvait contenir ses poumons.

Une enieme détonation retentit à travers les magnifiques jardins de Wilwar, détonation qui elle même fut accompagné d'un nouveau cri de douleur.


- C'est toujours pareil !! Il faut toujours qu'un abruti vienne me gacher mes temps libre !!

A ses pieds, un homme dont le visage était déformé par la douleur et mais aussi par les coups qu'il s'était pris. Le dernier avait été bien plus violent que les autres, et il venait de s'encastrer dans un arbre -qui commençait d'ailleurs à bruler. Il gémissait comme il pouvait, tentant de se trouver des excuses que la cheftaine n'écoutait même plus.
L'attrapant par le col, Alisone l'obligea à se redresser.

- Saleté de pervers! Tu t'attendais à quoi en me touchant les fesses?! A ce que je tombe dans tes bras?!!!

- Grkpff... Pitié... ai....... ai mal...

- La ferme, tu pues l'alcool !! Et comme pour illustrer ses paroles, la cheftaine l'obligea à fermer sa bouche en lui collant un violent coup de genoux dans le menton, provoquant une nouvelle déflagration qui cette fois-ci l'envoya rouler sur le coté. Tsss!! On se demande bien à quoi servent les flics dans vos foutus villages! Faut toujours se debrouiller soi même pour apporter justice.

Pas à pas, elle se raprochait à nouveau du pauvre homme qui se mettait maintenant à pleurer de douleur... Mais surtout, il pleurait en devinant la suite de ce qui lui arrivait. Car oui, il le voyait. Il le voyait dans les yeux de cette fille. C'était loin, très loin d'être terminé. Cette fille démontrait une haine comme il en avait rarement vu dans sa vie d'ivrogne.
Et le pire, c'est qu'elle ne semblait plus avoir d'yeux que pour lui... Mais dans le mauvais sens du therme. En effet, autour d'eux, le jardin commençait véritablement à flamber. Les multiples explosions qu'Alisone avaient causés avaient peu à peu mit feu à tout l'endroit. Et elle n'en avait absolument rien à battre.
Voilà qu'elle recommençait à le rouer de coup de pied. Tous plus violent les uns que les autres.


- Tu comprends maintenant ?!! Tu comprends ce qu'il en coute d'oser toucher de ton misérable doigt une cheftaine ?!!! Reponds moi, salopard !! Lui criait-elle tout en fesant tout pour l'empêcher de parler, ne lui laissant pas le moindre echappatoir.

Elle s'arreta alors, reprennant son souffle. La douleur qui lancinait ses jambes et son bras droit dénudé la fesait horriblement souffrir, mais l'envie de tabasser ce type était encore plus forte. Reprenant une bouffée d'inspiration, elle allait lui porter le coup fatal, mais...


[ RP privé avec Loghein quand elle sera validée bien sur huhu. ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loghein

avatar

Messages : 45
Age : 25

MessageSujet: Re: Une mauvaise cible... [ Privé: Loghein !]   Mar 10 Avr - 9:07

Bien campée sur ses deux jambes, les bras croisés, l’œil attentif, Loghein surveillait avec attention...les parterres fleuris devant elle. En vérité, l'attitude en apparence alerte de la jeune femme n'était qu'une manière comme une autre d'afficher une profonde frustration. Elle avait secrètement espéré être assignée à la surveillance du marché aujourd'hui. Mais encore une fois, la patrouille lui avait glissé entre les doigts!

" Arrête de faire du zèle Carver, je suis sur que rien ne se planque dans ce bosquet" lui balança le stagiaire en service avec elle. Un tendancieux à la fainéantise qu'elle connaissait sous le nom de Jesper.

"Dois-je te rappeler dans quelle ville on est?" répondit Loghein en reniflant d'un air agacé. Elle reporta son attention sur les badauds se promenant dans les jardins, des petits vieux, des petites vieilles, des enfants.

"Il se passe jamais rien ici, c'est pour ça qu'on y colle des stagiaires. Aucun risque!" ricana Jesper au moment même où à l'autre bout des jardins, un bruit d'explosion les fit tout deux sursauter.

Les deux jeunes recrues échangèrent un regard avant de s'élancer en direction du tapage. Les bruits de détonations s’additionnaient, se mêlant à des éclats de voix, lorsqu'ils arrivèrent sur le lieu du litige. Car oui, il ne s'agissait pas d'un attentat à l'explosif, mais bien d'un litige.

- Saleté de pervers! Tu t'attendais à quoi en me touchant les fesses?! A ce que je tombe dans tes bras?!!!

Les yeux de Loghein se posèrent sur la jeune fille qui vociférait de la sorte, puis sur le pochtron qu'elle s'amusait à secouer comme un prunier. Visiblement, le pauvre avait mis la main au panier de la mauvaise personne. Il implorait pitié quand la furie lui envoya son genou dans le menton dans une gerbe de flammes, lui apprenant ainsi brièvement à voler. Le pauvre homme s’écrasa contre un arbre qui prit feu a son tour. Déjà, la blondinette revenait à la charge à coup de pieds.

"Elle va finir par le tuer ce vieux cochon"
souffla Loghein, mi révoltée, mi-impressionnée par les pouvoir ...explosifs de cette inconnue.

Cependant qu'elle s’élançait au secours du sac à vin, la main de Jesper la retint par le bras.

"Attend, c'est délicat, on devrait appeler un supérieur..!" Il avait reconnu la blondinette qui tentait d'incendier le sac à vin, et le parc avec. Contrairement à Loghein qui s’intéressait peu aux ingérence d'Hens et qui ne voyait en cette fille qu'une pyromane à interpeller.

"Parce que tu la trouve délicate? Occupe toi d’éteindre les flammes."

La Sulimoise dégagea son bras et laissa Jesper contenir l'incendie alors qu'elle s'avançait vers les deux autres zigotos. Une chance que son coéquipier soit originaire d'Ulmo et qu'il maitrise déjà son pouvoir aquatique, car gérer un incendie en plus de cet espèce de dragon..

"Halte-là! Garde civile! "
cria-t-elle quand elle arriva au niveau de la grande blonde. Mais cette dernière ne semblait pas l'écouter, trop occupée à armer son bras pour finir sa victime. Dans un ultime élan, la main gantée de Loghein se saisit de son poignet. BOUM.

La déflagration partant de sous sa main fit reculer de trois bon pas la garde stagiaire, qui n'avait pas vu le coup venir. Une fois remise de ses émotions, elle avisa la paume de son gant, noircie par le feu, puis la grande blonde. Une colère sourde se lisait sur son visage.

"Ça suffit, je crois qu'il a été assez puni." déclara-t-elle en se calant entre le poivrot qui gisait sur le sol et la jeune femme. "Vous arrêtez votre cirque maintenant et je ne prendrai pas compte de l'outrage à garde en service que vous venez d'accomplir."


Les gens aujourd'hui, plus aucun respect pour l'uniforme!






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alisone
ooo
ooo
avatar

Messages : 55
Age : 23

MessageSujet: Re: Une mauvaise cible... [ Privé: Loghein !]   Mar 10 Avr - 10:29

Alors qu'elle allait enfin porter le coup fatal à cette pourriture même pas digne de vivre dans ce bas monde, Alisone sentit quelque chose retenir son bras. Pendant une demi-seconde. Quelque chose qui l'étreignait...
Je parle bien sur en demi-seconde, étant donné que l'instant d'après, c'est une grosse explosion qui jaillit du poignet d'Alisone, l'envoyant elle même valdinguer sur le coté. Elle ne s'y était pas attendu du tout... En temps normal, lors de ses nombreuses crises, les gens n'osaient même pas l'approcher à dix mètres.
Façe contre terre, Alisone serrait les dents. La douleur commençait véritablement à lui torturer le système nerveux... D'ailleurs, son bras était calciné. S'appuyant comme elle pouvait sur son bras valide, elle se releva tant bien que mal et se retourna en grognant vers la personne qui avait OSE l'empêcher de faire tomber sa sentence. Et puis surtout, qui avait OSE lui faire mordre la poussière...?
Là, juste en façe d'elle, une femme. En armure, qui plus est. Droite comme un i, elle se tenait devant le poivrot comme pour le proteger. Elle osait se mettre en travers du chemin de la cheftaine!
Celle-ci fronça les sourcils, la haine reprenant le dessus dans son esprit lorsque le stagiaire osa lui parler sur un ton très peu cordiale. C'en était trop.


- Outrage à un garde en service...? Outrage à un garde en service ?!!! Elle passa sa main estropée sur son visage, comme pour tenter une dernière fois de se calmer... NON MAIS TU TE FOUS DE MOI ?!! ... En vain.

Elle envoya une nouvelle fois son poing dans un tronc d'arbre, celui d'un saule pleureur cette fois qui eu toute les raisons de fondre en larme. Le coup fut si violent qu'il craqua en deux et tomber sur le coté en se mettant lui aussi à fumer.


- TU T'ADRESSES A LA CHEFTAINE D'ANAR, BORDEL !!! Rugit la jeune femme tandis quelle serait fort le bras qu'elle venait d'utiliser pour defonçer l'arbre, fesant tout pour cacher sa douleur. J'en ai absolument rien à foutre des sous-fifre dans ton genre !!! Hors de mon chemin !!!

Elle voulait brandir une nouvelle fois son poing mais... A sa plus grande stupeur, elle ne parvint même plus à lever son bras tant il avait essuyé les coups. Il pendouillait maintenant sur son flanc, à moitié mort ou presque. C'était pitoyable.
Tsss! Ce n'était pas la premiere fois qu'elle avait vécu ça après tout, et elle savait très bien que les brulures qu'elles s'infligeait elle même finissait toujours pas se resorber d'elles même au bout de quelques heures. Elle arracha alors son second gant avec ses dents et le jetta par terre, laissant aparaitre un bras encore intact... Et près à en découdre.
Elle se mit alors à filer droit sur la femme en façe d'elle, le poing bien fermé, près à lui foutre une raclée assez forte que pour lui faire traverser un mur. Mais il fallait d'abord la toucher pour ça... !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loghein

avatar

Messages : 45
Age : 25

MessageSujet: Re: Une mauvaise cible... [ Privé: Loghein !]   Mer 11 Avr - 7:39

- Outrage à un garde en service...? Outrage à un garde en service ?!!! ...NON MAIS TU TE FOUS DE MOI ?!!

Les sourcils de Loghein se froncèrent davantage (à supposer que ce soit possible). Visiblement, l'interpellation ne se passerai pas dans le calme. L’excitée bouillait de rage au point que son agressivité contaminait Loghein. La main sur le pommeau de son épée, la jeune garde était tendue au possible. Elle ne bougea donc pas d'un pouce quand la blonde sulfureuse fracassa d'un coup de poing explosif un saule innocent. L'arbre majestueux, qui avait surement une bonne centaine d'années de plus qu'elle, commença à son tour à bruler. Notant, les dégâts que ce coup d'éclat avait fait sur le bras de cette fille, Loghein eut beaucoup de mal à ne pas manifester d'étonnement.

Jesper, qui avait assisté à la scène, étouffa un glapissement et se précipita vers l'arbre en feu pour l'éteindre. Il avait prit bien soin de contourner les deux jeunes femmes et le poivrot dans les vapes. Bien lui en avait pris. Loghein était ulcérée d'un tel manque de respect! Sa main tremblante de colère commença lentement à sortir l'épée de son fourreau. Mais une déclaration de la profane arrêta son geste.

- TU T'ADRESSES A LA CHEFTAINE D'ANAR, BORDEL !!!


Surprise du coté Sulimois. Le visage de Loghein affichait clairement l'incrédulité. Un regard vers Jesper qui hochait frénétiquement la tête et la jeune femme fut ainsi renseignée qu'on ne lui racontait pas de salades. On ne s'adressait pas à une cheftaine comme à un casseur de bas étage...mais d'un autre coté, le comportement de cette fille dépassait les bornes. Ignorant l'insulte qui avait suivit la révélation, Loghein répondit d'un ton lourd de dédain.

- Votre statut ne vous met pas au dessus de la loi !

La cheftaine d'Anar ( Alisone Hearts, si sa mémoire était exact) fonça sur elle sans lui laisser le temps d'en dire plus. Si le poingt de cette fille l'atteignait, Loghein était sûre de finir dans le même état que le saule pleureur. La puissance dévastatrice d'Alisone ne lui avait pas échappé. Si seulement Loghein n'était pas autant en colère, elle aurait pu être impressionnée à juste titre.


La garde stagiaire eut tout juste le temps de saisir le vieil alcoolique par le col et de faire un bond sur le coté. Trainant son fardeau, elle n'attendit pas qu'Alisone fasse volte-face pour se jeter encore sur elle et s'éloigna pour abandonner l'homme près de Jesper.

- Vous savez quoi, je suis déçue. Je n'imaginais pas la cheftaine d'Anar comme une furie immature. lui lança-t-elle en tournant autour d'elle, sur le qui-vive. Elle avait retenu de justesse le mot 'pisseuse'.

Qui irait cramer tout un coin de paradis pour une main aux fesses? Si Loghein avait foutu le feu aux chaumière à chaque geste ou remarque déplacée qu'on lui aurait adressé, il ne resterait plus grand chose de Wilwar. Oui, la réaction d'Alisone était digne d'une fillette capricieuse. Ou d'une pucelle effarouchée...armée d'un lance flamme.

Visiblement, les remarques éclairées (ou presque) de Loghein ne semblaient toujours pas convenir à la furie qui n'avait pas abandonné l'idée de la faire sauter d'un coup de poing. Emportée par la tension de la situation, Loghein ne réfléchi pas et se laissa guidée par son émotion du moment. L'épée glissa complètement hors de son fourreau et se retrouva dressée face à son adversaire du moment. Un coup du plat de la lame dans les côtes devrait bien calmer ce danger sur pattes, se disait-elle.

-CARVERR !!!!!!!
beugla une grosse voix, quelque part à sa gauche. Et merde. (enfin, 'diantre')

La voix mélodieuse de son supérieur hiérarchique fit redescendre Loghein sur terre. Avait-il été prévenu qu'une de ses jeunes recrues était sur le point d’assommer une sommité d'Anar? On ne lui pardonnerai pas, ce coup si. Elle ne voulait pas perdre tout ce qu'elle avait acquit à cause de cette fille gâtée. Tant pis, son orgueil allait en prendre un coup. Et elle aussi.

Car entre temps, Alisone était arrivée sur elle. Loghein, l'épée baissée, résignée mais la mine amère (histoire de montrer qu'elle n'en pensait pas moins), ne chercha pas à esquiver. Le coup et la déflagration qui s'en suivit la propulsèrent en arrière, et elle s'écrasa sur le dos dans un hoquet de douleur. Son armure avait accusée une bonne partie du choc, à tel point que le plastron, à présent noirci, avait été enfoncé. La vache !

Les pas lourds de son supérieur se rapprochèrent et elle fut remise sur ses pieds illico, en même temps qu'éloigné de la cheftaine. Une manière ferme de mettre fin à la confrontation et de la faire paraitre pour une enfant agitée, aussi.

- Mademoiselle Hearts, veuillez excuser l'indiscipline du garde stagiaire Carver. Soyez assurée qu'elle sera sanctionnée pour son impertinence comme il se doit. Que s'est-il passé exactement ici? Je suis sûr que nous pouvons trouver une solution à votre problème.


Silencieuse, derrière le Garde , Loghein semblait avoir perdu tout flamme combative et se mordait la langue pour ne pas crier dans l'oreille de ce lèche-tatane que le problème, il était juste sous son nez.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alisone
ooo
ooo
avatar

Messages : 55
Age : 23

MessageSujet: Re: Une mauvaise cible... [ Privé: Loghein !]   Mer 11 Avr - 8:44

Raaah !!! Cette enfoirée de flic bougeait trop, elle venait de louper son coup et avait défonçé un banc, emportée dans son élan. En plus, elle avait eu le temps de prendre l'ivrogne avec elle !! C'était un coup dans l'eau.
Du moin pour l'instant.
Car Alisone se retournait déja vers ce qui était devenu son obstacle. Elle se serait même jetté sur dessus sans préavis si l'obstacle en question ne se mit pas à déblaterrer des conneries.
"Une furie immature". Si le regard d'Alisone pouvaient tuer, la stagiaire l'aurait senti passé, oh ça oui.
Mais ce n'était pas si grave, ses poings allaient s'en charger à la place de ses yeux. Et cela dès maintenant.

- Immature ?!! T'as pas l'air de comprendre à quoi rime le boulot de cheftaine !! De la maturité, j'en ai besoin jours après jours pour m'empêcher de me coller une balle dans le crâne à cause de ce foutu poste!!

Elle n'attendut même pas que son interlocutrice ne lui réponde qu'elle fondait sur elle comme... Une furie, oui, c'était bien vrai. En tout cas, à défaut de pouvoir se défonçer son propre crâne, Alisone allait faire en sorte d'en pulveriser un autre et cela dès maintenant. L'épée que dégaina sa proche victime ne lui fit même pas peur, à vrai dire elle n'en avait absolument RIEN à faire de ce qui pouvait lui arriver. Là, maintenant, elle n'avait qu'une seule envie. Ecraser, détruire, bousiller quelque chose. La douleur n'était que minimime à coté de cette envie dévastatrice.
Et elle eu raison de ne pas s'arrêter pour si peu... Car son adversaire n'osa même pas bouger alors qu'elle aurait eu très bien l'occasion de la taillader d'un coup sec.
Et le poing s'abbatit avec une féroçité à la limite inhumaine sur la pauvre Loghein. Le coup décrocha même un cri de douleur à l'attaquante elle même qui serra les dents pour réprimer son envie de hurler.
Loghein Carver était à terre, tandis qu'Alisone Hearts continuait de la transpercer de son regard meutrier. Elle prit une profond inspiration, comme si d'une manière où d'une autre cela pouvait calmer la douleur.


- Je suis cheftaine, imbécile... !
Lacha-t-elle d'une voix beaucoups moin imposante que tout à l'heure, essouflée. C'est moi qui dicte la loi que t'es sensé faire regner... ! Je fais ce que je veux, QUAND je le veux, COMME je le veux !!

Elle avait craché ses paroles à sa victime agonisante sur l'herbe d'un ton affreusement faux. On aurait presque dit qu'elle n'y croyait même pas elle même, à vrai dire... Comme si elle jouait un jeu. Un personnage. Oui, c'était ça le mot. On aurait dit qu'elle jouait un personnage.
Complètement lessivée, Alisone n'avait même plus envie de continuer à aller massacrer cette insolente qui avait osé s'opposer à sa dictat... A son choix. A présent, c'était bien la douleur mêlée à une fatigue aussi physique que mentale qui dominait façe à la haine. Une vraie girouette, oui, vous l'aurez remarqué.
De plus, une troisieme personne surgit en plein milieu du champ de bataille. Un type, maintenant. Alisone l'avait déja vu, elle le reconnaissait. C'était l'un des chef de la garde de Wilwar... Elle reconnaissait car, bien sur, ce n'était pas les premiers problemes qu'elle avait engendré dans cette ville. Elle avait donc déja eu affaire à lui.
Le mec en question se depecha de relever la jeune femme qu'Alisone venait de rétamer d'un coup, et vint immédiatement déblaterrer ses excuses. Il parlait. Oui, il parlait, mais pourtant, Alisone ne l'écoutait pas. Elle n'en avait absolument rien à foutre de ce que pouvait dire cette homme car ils disaient tous la même chose façe à elle. Tout le monde s'applatissait devant son rang et répètaient les même paroles ( ou à peu de choses près) dans ce genre de cas. Si bien qu'elle ces phrases, elle les connaissait par coeur... Et franchement, la cheftaine en était véritablement lassé.


- Ce qu'il s'est passé...? Répèta Alisone, qui ne regardait même pas le garde mais continuait à fixer la fille derrière lui. T'es aveugle ou t'es vraiment un abruti?

En effet, autour d'eux, tout était en train de flamber. Un mec à moitié mort trainnait juste à leur pied, et la stagiaire était cabossé elle aussi. Pour Alisone, il n'y avait plus rien d'autre à dire. De toute façon, encore une fois, elle n'en avait que faire de se justifier.


- Pousse-toi. Fit-elle simplement en s'avançant vers le chef de garde qui ne bougea pas pour autant. Il avait sans doute deviné les intentions de l'Anarienne. Casse-toi j'ai dit !!!!

Deux choses énnervait au plus haut point la Miss. La premiere était de devoir répèter deux fois la même chose, la seconde était le fait que les choses ne se passent pas assez vite pour elle.
En occurence, là, les deux choses irritantes étaient réunies et Alisone se contenta de donner une pichenette assez violente au garde que pour le faire reculer de quelques mètres.
Elle se retrouvait donc à nouveau façe à façe avec cette fille. Les yeux femmes se dévisagèrent l'une et l'autre, jusqu'à ce qu'Alisone fini enfin par ouvrir la bouche:


- Pourquoi t'es tu interposée? Pourquoi as-tu osé te mettre en travers de mon chemin pour un ivrogne qui mourra sans doute dans quelques années?

Elle se surprennait elle même à parler calmement à cette fille. Celle-là même qui avait dégainé son épée il y a quelque seconde pour l'arrêter. En temps normal, cette fille serait déja à l'hopital à l'heure qu'il est. Sauf qu'elle était différente...
Oui.
Cette fille avait sans doute été la premiere depuis des années à avoir osé la provoquer et, surtout, a avoir osé l'attaquer. La preuve en était que même le chef de garde n'osait plus s'approcher d'Alisone. Cette stagiaire n'était pas un mouton comme les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loghein

avatar

Messages : 45
Age : 25

MessageSujet: Re: Une mauvaise cible... [ Privé: Loghein !]   Ven 13 Avr - 1:26

Droite et le regard obstinément diriger vers un point lointain devant elle, Loghein écoutait d'une oreille la conversation entre son Supérieur et la cheftaine psychopathe. Le manque de respect dont elle faisait preuve face au Garde, pourtant représentant de la justice, était tout bonnement ahurissant.
Si Loghein avait elle-même traité en silence son chef d'abruti, elle ne se serait jamais permit un tel affront. Parce qu'elle avait dix fois plus de respect pour cet officier expérimenté que pour la pisseuse pyromane. Sa jauge de respect augmenta d'ailleurs encore un peu lorsqu'il hésita à se pousser face à l'ordre d'Alisone. Une pichnette brutale lui força malheureusement la main, et la seconde d'après, Loghein et la cheftaine se retrouvèrent nez-à-nez.

Campée sur sa position, la garde stagiaire soutint le regard de son ex adversaire sans broncher. La douleur de sa chute et la compression de sa poitrine par le plastron défoncé ne lui enlevait pas l'envie de montrer à la demoiselle tout feu tout flamme qu'elle n'avait pas réussi à la faire plier. Du moins, c'est l'impression qu'elle voulait dégager. Parce qu'à l'intérieur, Loghein ne pouvait s'empêcher d'être intimidée par cette personnalité. Même mal en point, Alisone dégageait un charisme digne d'une cheftaine. Étouffant. Si seulement elle n'avait pas de penchants pyromaniaques et anarchistes, Loghein en aurait rougis.


- Pourquoi t'es tu interposée? Pourquoi as-tu osé te mettre en travers de mon chemin pour un ivrogne qui mourra sans doute dans quelques années?
lui demanda enfin l'Anarienne.

Surprise par le ton calme ainsi que par la question, Loghein abandonna une seconde son air neutre pour froncer les sourcils. Alisone était-elle trop faible pour continuer de s'égosiller, ou prenait-elle vraiment la peine de s'intéresser aux opinions d'un sous-fifre, finalement?

- Je me fiche que cet homme soit un ivrogne, c'était pour le principe.


Un coup d'oeil vers son chef informa Loghein que ce dernier la regardait d'un œil désapprobateur. Il n'osait pas intervenir dans la conversation, mais ne souhaitait pas non plus que la stagiaire aggrave son cas. Malheureusement pour lui, Loghein était atteinte du syndrome des 4 vérités, et elle ne comptait pas s'arrêter en si bon chemin alors qu'on lui laissait une chance de s'exprimer.

- Si vous étiez aussi mature que vous le prétendez, vous n'auriez pas mit le feu aux jardins publiques pour une histoire de main aux fesses. Mieux encore, vous auriez laissé la justice gérer votre affront. Je vous aurai vengé avec une amende, si vous m'en aviez laissé l'occasion.


Repensant à ce que lui avait déclaré Alisone alors qu'elle même était à terre, Loghein continua, d'un ton un peu plus acerbe qu'elle ne l'aurai voulu.

- J'ajouterai qu'une Cheftaine qui ne respecte pas ses propres lois n'est pas digne d'en instituer.

Il y avait quelque chose qui ne tournait pas rond dans les hautes sphère de Anar pour qu'une personne telle qu'Alisone Hearts ait été désignée comme chef. De ce que Loghein avait vu d'elle, elle n'en avait pas les qualités morales.

-Comptez vous répondre de vos actes? Ou encore abuser des pouvoirs qui ne devraient pas vous être dus? demanda-t-elle subitement, tandis que derrière Alisone, le chef de la Garde se demandait si il allait ramener sa recrue entière aux bercailles.. C'est pour mon rapport.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alisone
ooo
ooo
avatar

Messages : 55
Age : 23

MessageSujet: Re: Une mauvaise cible... [ Privé: Loghein !]   Ven 13 Avr - 13:12

[ Alors alors... C'est surement très, très brouillon. Pas clair du tout je pense, il y a peut-être même quelques incohérences. Mais bon c'est venu d'une traite et droit du coeur, il est 2h du mat', alors voilà. Si tu comprends pas un truc tu me demandes x) ]

Alisone continuait de dévisager la jeune femme qui se trouvait à peine à quelques centimètres d'elle, le regard absolument froid. Elle écoutait chacunes de ses paroles, elle buvait ses mots un par un... Et tout cela sans remuer le moindre cils. Pour la première fois depuis des jours, des semaines, des mois, des années même, Alisone se laissait injurier sans exprimer le moindre signe de mécontentement. Absolument rien ne laissait transparaitre ses yeux... Aucune émotion. Rien.


- Tu parles de Justice... Mais c'est un bien grand mot. Finit par lacher Alisone d'un ton qui rappelait étrangement son regard. Chaques personne à sa propre définition de la "Justice". J'ai ma propre définition de celle-ci. Et je ne laisserai pas un incapable tel que lui, elle pointa du doigt l'autre garde prénommé Jesper , ou même cette imbécile là, fit elle en tournant son regard sur le chef de garde, faire regner la Justice qui m'appartient. Alors TA misérable amende, tu te la gardes.Elle se mit soudainement à bouger et marcha à pas lent vers la misérable pourriture qui avait osé la toucher il y a quelques minutes à peine. Le pauvre, qui arrivait encore à ouvrir à moitié son oeil droit, se mettait déja à gémir de douleur rien que de penser à ce qui allait lui arriver.
Arrivée façe à lui, la cheftaine se stoppa et le fixa quelques secondes. Secondes qui paraissaient interminable au pauvre mec en train d'agoniser.


- J'ajouterai que j'aurai du mal à enfreindre mes propres règles vu que, comme tu le dis si bien, c'est moi qui les dicte. Si je veux tuer ce mec, là, maintenant, j'ai le droit. Elle leva son pied et le souleva lentement au dessus de la tête de l'ivrogne. Son regard se tourna vers Loghein. Par contre, toi, tu n'as pas le droit de m'arrêter. C'est comme ça, parce que je l'ai dit, c'est tout. C'est ma Justice. Son pied se rapprocha dangereusement de la tête du poivrot. Par contre... Selon ta propre "Justice", tu en aurais le droit, oui. Tu pourrais venir m'enfonçer ton épée dans les cotes pour m'empêcher de tuer cette pourriture. Alors maintenant, vas-y, dis moi laquelle de nous deux a raison? Lequel de nous deux exerce la Justice, ici?

Son pied toucha terre, à quelques centimètres du visage de l'homme horrifié. Alisone plongea son regard dans le sien, lui fesant bien comprendre qu'au moindre mot, même le plus petit "merci", il était mort.
Elle s'approcha maintenant du chef de garde, sentant déja sa forçe mentale peu à peu revenir même si son bras gauche ne répondait toujours pas.


- Dans ce monde, il n'y a que ceux qui ont le courage de faire passer leur Justice avant celle des autres qui méritent de vivre. Ceux qui se sentent obliger de faire regner la Justice des autres ne sont rien de plus que des chiens qui n'ont aucune personnalité. Hein, monsieur le chef de garde?

Elle se rapprocha de lui. Sa tête s'avança tout aussi lentement de la sienne. Près. Très, très près. Assez près que pour le mettre completement mal à l'aise en tout cas... Et assez près que pour completement lui brouiller les idées.
Et elle lui foutu un coup de boule.
Oui, exactement. Lorsqu'elle jugea qu'il était bien embrouillé à son gout, la cheftaine balança sa tête en arrière pour prendre de l'élan et lui mit un coup de boule phénomenal. Assez puissant que pour que le chef aille s'encastrer dans un mur en tout cas !
Elle se frotta le front, brulant et surtout fumant. Elle venait d'exploser le peendantif qu'elle portait sur celui-ci, mais ce n'était pas si grave que ça. D'un mouvement vif, elle se tourna vers Loghein et lui lança un espece de sourire à peine malicieux.


- Ce mec là ne servait à rien. Rien de plus qu'un bouffon qui suivait les
ordres qu'on lui donnait pour faire "regner la Justice". Toi, tu n'es pas comme lui. Je le vois, je le sens. Tu veux te battre pour les autres, et non pas A CAUSE des autres.


Elle fit un pas en avant, son poing droit encore valide dressé face à la stagiaire qui avait pourtant mieu compris le sens de son boulot que n'importe lequel de ses supérieurs.


- Alors vas-y !! Montre-moi ce qu'est ta propre "Justice" !!! On continue là où cette abruti de mouton nous a arrêté. Bat-toi pour tes idéaux, défend ta vie et celle de ce pauvre mec !!
Lança Alisone d'un ton étrangement enjoué mais pourtant grave. C'est bien simple, si tu ne te défends pas, je tue ce type, je te massacrerai jusqu'à ce que tu ne puisses plus même plus bouger le moindre doigt et je te fouterai en tôle jusqu'à la fin de tes misérables jours pour insubordination à l'un des Quatre Chefs de Hens.

Completement estropiée, un bras hors service et couverte de brulures et de sang, les vêtements en lambeaux, les menaces de la cheftaine ne devaient pas voler bien haut. Pourtant, toutes ces menaçes, elle était prête à les mettre à exécution mentalement. Et elle n'hésiterai pas à se jeter sur la jeune femme dans cette état là.

Elle ne pouvait s'empêcher de sourire. Oui, elle souriait. Elle fesait tout pour le cacher mais n'y arrivai pas.
Combien de temps? Combien de temps avait-elle du attendre pour ENFIN rencontrer une personne qui avait véritablement oser se rebeller contre ses multiples caprices? Des années. Oui, déja petite, personne n'osait rien lui interdire de peur de finir ecorcher dans le mur.

Mais aujourd'hui, elle était enfin tombée sur une personne capable de la contredire. Quelqu'un qui n'en avait rien à faire de son statut de cheftaine.
Aujourd'hui, elle avait enfin rencontré quelqu'un qui la voyait en temps que femme comme les autres.

Et c'est à l'instant même où une larme vint éffleurer cette unique sourire sinçère qu'Alisone se jetta poing dressé vers Loghein, hurlant de tous ses poumons avec la forçe de ce qui était pour elle sa propre Justice.

_________________


Un grand, très grand merci à Loghein
pour ce superbe dessin !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loghein

avatar

Messages : 45
Age : 25

MessageSujet: Re: Une mauvaise cible... [ Privé: Loghein !]   Jeu 19 Avr - 10:15

(Fais pas gaffe à la longueur 8D J'ai essayé d'être à la hauteur de ton précédent post ! Au fait....cool ton tattoo ^^ *fuit*)




Loghein s'en était douté, mais la réaction de la cheftaine face à son professionnalisme mal placé tomba comme une douche froide. Imperturbable (et foutrement vexée qu'on lui renvoie ses amendes à la figure) la Sulimoise toisait Alisone tandis que celle-ci se lançait dans un discours enflammé. L'Anarienne détournait habilement les accusations que la garde avait porté contre elle, plaidant une pluralité de la justice. Ce que Loghein trouvait proprement ridicule. Néanmoins, silencieuse, elle écoutait ce que la pyromane avait à dire, parce que cette dite pyromane l'avait écouté également.


C'était d'ailleurs, de plus en plus dur, puisqu'on en parle. L'ivrogne (dont Loghein aurait presque oublié l'existence) se retrouva encore une fois pris à parti dans le petit speech de la grande blonde. Le pied de la cheftaine se posa sur la tête du pauvre type tandis qu'elle le menaçait ouvertement de mort tout en revendiquant son droit de le faire. Un grognement outré avait échappé à loghein, qui faisait un effort fou pour ne pas se jeter au secours du sac à vin. Du calme, Alisone Hearts ne lui semblait pas le genre de femme à assassiner quelqu'un comme ça, de sang froid. Enfin, la garde aimait à le croire.

Mal à l'aise et impuissante, la main su le pommeau de son épée et le regard menaçant, Loghein laissait couler les provocations de la cheftaine. Alisone se trompait. Si c'était possible de l'éviter, jamais son épée n'irait transpercer qui que ce soit au nom de la justice. Ce n'était pas son rôle dans la mécanique judiciaire. Pas encore. Pas tout de suite. Le pied de la furie épargna la tête boursoufflée de l'alcoolique et elle se détourna enfin de lui, comme si n'avait été qu'un déchet sur la voie publique. Elle se dirigeait maintenant vers le supérieur de Loghein, tout aussi tendue que cette dernière quand à ce que cette bonne femme imprévisible allait pouvoir faire.

- Dans ce monde, il n'y a que ceux qui ont le courage de faire passer leur Justice avant celle des autres qui méritent de vivre. Ceux qui se sentent obliger de faire regner la Justice des autres ne sont rien de plus que des chiens qui n'ont aucune personnalité. Hein, monsieur le chef de garde?


Elle s'était rapprochée à outrance de l'officier en parlant, ce que Loghein détestait. Et elle avait d'ailleurs raison de s'être méfié. Parce que deux secondes plus tard, son chef alla s’écraser contre un mur à plusieurs mètre de là, suite à un coup de boule explosif.

- QU'EST-CE QUE VOUS..
commença Loghein, horrifiée par le vol plané de son responsable. Mais en croisant le regard d'Alisone, son attention fut immédiatement détournée.

- Ce mec là ne servait à rien. Rien de plus qu'un bouffon qui suivait les
ordres qu'on lui donnait pour faire "regner la Justice". Toi, tu n'es pas comme lui. Je le vois, je le sens. Tu veux te battre pour les autres, et non pas A CAUSE des autres.


Loghein secouait frénétiquement la tête, elle enrageait littéralement qu'on s'en soit prit devant elle à un représentant officiel. Cette violence gratuite, ce discours égoïste et barbare sur la loi du plus fort. C'en était trop. Les compliments de la cheftaine lui passèrent au dessus de la tête.

- Vous pensez tout comprendre, mais vous vous trompez, vous ne comprenez rien à rien. gronda-t-elle entre ses dents serrée, tandis que devant elle, Alisone dressait son poing ganté.

Loghein avait furieusement envie de cracher ses quatres vérités à cette femme, mais elle ne voyait plus comment le faire tout en restant professionnelle. Désarçonnée par ce comportement anormal, et ce petit sourire étrange, elle restait prostrée.

- Alors vas-y !! Montre-moi ce qu'est ta propre "Justice" !!! On continue là où cette abruti de mouton nous a arrêté. Bat-toi pour tes idéaux, défend ta vie et celle de ce pauvre mec !!


Des menaces, encore des menaces. Insubordination. Est-ce qu'il s'agissait encore de ça? Non. Loghein avait travaillé dur dans l'espoir de graver les échelons, elle avait mille et une raison de répondre au défi de la cheftaine, mais elle n'arrivait pas à se sentir menacée, étrangement son job lui paraissait plus lointain. Mais bref. Ce n'était plus le moment d'être sur le c...enfin, sur le séant.
On allait faire comme ça, puisque visiblement, c'était là la seule manière de se faire respecter aux yeux d'Alisone. Ayant recouvré un peu de son sang froid, Loghein inspira profondément, dégaina son épée et fixa la cheftaine. Pas besoin de mots, les yeux furent suffisant pour dire "ramène toi qu'on en finisse."


Alisone Hearts se jeta sur elle, le poing tendu, prête à lui faire faire son baptême de l'air. Loghein eut tout juste le temps d'esquiver le coup ravageur, elle se retrouva dans le dos de son adversaire. Un test. Le bras de Loghein enserra le cou de la cheftaine, un dixième de seconde, avant que le contact ne fasse voler la garde stagiaire un mètre plus loin. Bien, il n'y avait plus lieu d'espérer la prendre à revers. Son pouvoir était passif, elle n'avait pas besoin de l'activer en voyant le coup venir. Elle était une bombe ambulante en permanence..

Par terre, l'armure fumante, et la moitié du visage en sang et brulé au 1er degré, Loghein emit un gémissement.. et se fit la réflexion que ce devait être un pouvoir extrêmement dur à porter au jour le jour. De ce qu'elle avait pu observer, les explosions provoquaient également des dommages chez la porteuse du don. Alisone ne se battait plus qu'avec son bras droit.

Loghein se redressa difficilement et se prépara au prochain assaut, l'épée toujours en main. La meilleur des stratégies serait de se laisser frapper jusqu'à ce que le deuxième bras lâche...mais ça promettait d'être douloureux...Non, il fallait envisager autre chose. Quelque chose qui la répugnait, mais qu'elle se devait de faire.

La Sulimoise se jeta à la rencontre dAlisone, qui malgré son état déplorable n'était pas décidée à lui accorder de répit. Le visage fermé, Loghein esquiva à nouveau et de peu le poing dévastateur. Elle se glissa à nouveau dans le dos de son adversaire, mais cette fois, les deux mains sur la poignée de son épée, elle s'en servit. La lame finement maniée vint entailler l'arrière des jambes d'Alisone, lui sectionnant les tendons situés derrière son genou gauche. Le contact de la lame déclencha une déflagration, et l'épée s'envola loin des deux jeunes femmes. Loghein, déstabilisée par le souffle brulant, recula de plusieurs pas. Elle pensait avoir rendue la Cheftaine incapable de se déplacer pour l'atteindre.

Pour Loghein, le duel s'arrêtait là.

- Si tout le monde faisait régner sa propre justice comme vous...tu le fais toi, alors Hens n'arriverait plus à tourner rond ! martela-t-elle devant la cheftaine blessée. Il ne doit y avoir qu'une seule justice pour tous. Si tu n'étais pas cheftaine, et que tu n'avais pas de pouvoirs pour te protéger de ce qui t’oppresse, tu aimerais qu'il existe une justice qui le fasse pour toi.

Loghein sentait ses jambes trembler légèrement à cause du reflux d'adrénaline, son corps la faisait souffrir et elle avait pris un sacré coup à la tête en retombant. Elle en oubliait la retenue due aux officier de la garde, et c'est avec un dédain profond dans la voix qu'elle ajouta :

- On a tous le droit au respect, les faibles, les poivrots...même les foutue despote dans ton genre.


Les yeux plantés dans ceux d'Alisone, Loghein se sentit tout à coup mal s'accabler cette femme, qui d'un coté l’impressionnait réellement, de part la force de ses convictions. Elle trouvait dommage que cette force de caractère soit dirigée dans la mauvaise direction.

-J'ai du respect pour les fardeaux que tu portes. précisa-t-elle d'un ton plus doux mais visiblement gêné. Mais ta justice me dégoûte. Fais moi arrêter, si ça te chante. Après tout, tu as raison. Je préfère croupir dans un cachot moisis plutôt que de devoir appliquer des lois crées par les gens comme toi pour monter en grade.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alisone
ooo
ooo
avatar

Messages : 55
Age : 23

MessageSujet: Re: Une mauvaise cible... [ Privé: Loghein !]   Ven 20 Avr - 13:02

Cette fille avait l'air d'en avoir absolument rien à foutre de tout ce qu'avait pu dire Alisone depuis cinq bonnes minutes. Mais ce n'était pas grave pour elle. Dans sa tête, c'était clair, et tant pis si il n'y avait qu'elle pour croire à ses idéaux. De toute façon, c'est pas comme si elle cherchait encore quelqu'un capable de l'écouter au bout de ces dix-sept dernières années. Elle avait dit ce qu'elle avait à dire, c'était au mon ça de fait.
De toute façon, cette histoire, elle allait le regler avec les poings. Si les mots ne peuvent pas regler une affaire, c'est souvent cette methode là qui marche dans la vie... !
C'est pourquoi elle arrêta de penser et se jetta droit sur Loghein qui avait ENFIN daigné sortir sa lame. La provocation avait fonctionné... Ou alors c'était l'instinc de survie. Oui, en fait, c'était sans doute la deuxieme option !!

Son poing fila droit comme une flèche vers le visage de la stagiaire qui esquiva aisément l'attaque. Sans même qu'elle n'ai le temps de réagir, elle était derrière elle. Pas le temps de se retourner non plus, elle sentait déja une pression sur son cou.

- No...!!

Trop tard, l'explosion jaillit d'à travers sa peau dans un déferlement de feu incontrolable. Propulsé vers l'avant, Alisone se prit un chêne de plein fouet ce qui provoqua une nouvelle explosion accompagné d'un cri. Elle fut donc renvoyée en arrière... Mais réussi à se stabiliser avant de tomber au sol. Bon sang, mais quel pouvoir débile !!!
Alisone, malgré qu'elle soit sonné, se retourna quand même vers son adversaire. Ne jamais tourner le dos à son adversaire, premiere règle du combat. La preuve il y a quelques seconde.
Elle reprit son souffle. Son corps n'en pouvait plus, tout son systeme nerveux lui hurlait d'arrêter ces conneries, mais son esprit lui n'écoutait plus rien. Tant qu'elle était capable de coller son poing dans la figure de cette fille, elle continuerai. Quitte à claquer.
Pourtant, tout son corps luttaient pour l'empêcher de courire à sa perte. Ses jambes tremblotaient, restaient plantées sur place comme pour lui dire "N'avance plus!". Son visage la brulait énormément, surtout au niveau du front... Sans parler du cou. Bref, c'était une veritable lutte entre le corps et l'esprit qui se jouait là. Mais ce ne fut pas Alisone qui trancha entre les deux, mais plutot Loghein.

Car oui, c'était maintenant elle qui lançait l'assaut. Sauf que elle, c'était une véritable arme dont elle était armée. Et surtout, elle était capable de completement se mouvoir à sa guise... Contrairement à Alisone.
Mais ce n'est pas pour ça que la Cheftaine d'Anar abbandona, sa non. Si le reste de son corps ne répondait plus, son poing, lui, obéissait encore. Alors, serrant les dents aussi fort qu'elle pouvait, elle jetta son dernier atout tout droit sur Loghein. Raté.

Le suite, elle ne l'avait pas bien comprise. Ou du moin, elle n'avait pas eu le temps de comprendre qu'une vive douleur venait encore lui arracher un cri, bien plus douloureux cette fois. Ses yeux s'exorbitèrent sur le coups, et dans la seconde qui suivit, l'explosion retentit. Encore et toujours.

Sauf que cette fois-ci, l'explosion fut bien plus violente encore que les précédentes. Le coup avait été brutal, et en plus, il avait carrément trancher la peau de l'Anarienne. La déflagration qui en était ressorti était donc bien plus amplifié que lorsqu'elle se prennait un simple coup.
Alisone vola loin. Oh ca oui. Et le pire, c'est qu'elle fesait des roulés-boulés par terre... Provoquant de multiples petites explosions à chaque contact de sa peau envers le sol. Bref, ce fut un véritable cataclysme qu'elle propagea tout le long de son passage... Jusqu'à finir dans un mur. Et, bien sur, de se faire renvoyer en avant.
Sa course folle ne s'arrêta qu'au moment où elle arriva ENFIN à se stabiliser sur son dos, stoppant les explosions en série. Au final, elle avait pratiquement fait un allé retour et se trouvait à peine à une dizaine de mètre de Loghein.
N'importe quelle personne qui aurait vu cette scène aurait cru voir un film. Ca, c'était net.
Pour tout dire, même Alisone n'en revenait pas de ce qui venait de lui arriver. Tout s'était déroulé très vite, et maintenant, elle se retrouvait là, par terre, le corps fumant. Recouvert de brulures, de blessures, de sang. Son corps était en charpie, et ne parlons pas de ses vêtements qui tenaient à peine le coup.

Les yeux rivés vers le ciel, Alisone respirait fort. La douleur n'était même plus descriptible, et pourtant, son visage restait morne, dépourvu d'émotions. A vrai dire, "avoir mal" fesait tellement partie de sa vie courrante qu'elle n'y fesait plus attention. Sans doute pour ça que son esprit lui hurlait de se relever encore, d'aller reduire cette femme à néant. Mais la voix de la dite femme résonna à travers le jardin rempli de flammes.
Alisone ne put s'empêcher de rire. De bon choeur en plus. Voilà maintenant qu'on la tutoyais! Comme ça. D'un coup. C'en était risible. Décidement, cette fille n'avait absolument rien de commun avec les autres... Les seuls personnes osant encore lui faire cette affront étaient sans doute ses parents et son frère. Son frère... Tsss, rien que d'y penser, son poing lui démangeait à nouveau.


- Le monde n'a JAMAIS tourné rond, pauvre naïve. Finit par lacher Alisone d'un sourire incompréhensible, ne lachant pas le ciel bleu illuminé de flammes des yeux. Si tu savais toutes les magouilles qui tournent derrière ton dos... Elle se redressa très, très lentement en gémissant. La justice, c'est une invention bidon qu'on nous sers pour nous faire oublier ces magouilles en question. Ou plutot, quelque choses qui sert à donner une bonne impression du gouvernement... Même moi, je suis utilisée au final.

Alisone fixait maintenant droit dans les yeux la femme qui l'avait mise dans cette état. Enfin, dire qu'elle était la responsable était un grand mot étant donné qu'elle s'était quand même bien amochée toute seule mais bref.
En tout point, Loghein lui fesait penser à quelqu'un, à vrai dire. Une personne qu'elle avait abbandoné il y a longtemps qui avait à l'époque les mêmes idéaux, ou presque. Ce tempérament, cette envie de semer le bien autour de soi, cette haine envers les "despotes" comme elle disait. Cette personne... N'était autre qu'Alisone elle-même. Cette facette qu'elle avait abbandoné le jour où on lui avait sorti que Roxas, son frère, serait nommé chef et pas elle. Longue histoire...
La voix étrangement emplie d'émotions de Loghein vint alors perturber le cours des pensées d'Alisone qui écouta attentivement les paroles de la jeune adulte. Lorsqu'elle au fini, Alisone ne pu s'empêcher de lançer un rire sarcastique.


- Tu sais quoi du fardeau que je porte? Elle arracha brutalement de sa main droite un large morceau de sa robe déja en lambeaux. Elle n'avait plus rien à faire d'être à moitié nue après tout ça. Ceux qui en savent quelque chose n'en ont absolument rien à cirrer. Ceux qui ne savent rien s'en fichent completement, eux aussi. Elle déchira encore une fois le morceau de tissu en deux à l'aide de ses dents. Pourquoi toi, d'un coup, fille sortie de nulle part, t'en aurait quelque chose à foutre de ma misérable vie?

Les fibres du tissus que portaient Alisone étaient fait d'un espece de matériel magique prévu pour ne pas s'autodétruire à touché de la peau de la cheftaine. Les gants qu'elles portaient étaient trop loin pour elle... Et son genoux lui fesait atrocement mal, elle savait très bien qu'il lui serait impossible d'aller les recuperer. Voilà pourquoi ellle se debrouilla pour entourer son bras droit de ses deux bandelettes, se fesant un gant improvisé.

- Ce serait trop facile de t'envoyer en prison maintenant. Fit Alisone en tendant le bras vers un gros bout de bois rescapés des multiples incendies. Maintenant que tu t'es jetté dans ce monde, à toi d'assumer tes choix. Je vais pas te faciliter la tâche non pl...Urgh ! Elle grimaça alors que ses muscles s'étiraient pour attraper ce foutu morceau de bois. Elle arriva pourtant à le recuperer au bout d'efforts acharnés. Mais ne t'inquiète pas. La cheftaine de Wilwar est une personne bien, une personne droite. Elle n'est pas comme moi.

C'est là que le plus dur était à faire. Il fallait se relever. Et lorsqu'elle sentait à quel point son corps lui vrillait le cerveau a moindre mouvement juste maintenant, alors pour faire ça...

-
Anar a sans doute le gouvernement le plus pourri de Hens de toute façon. Même si je ne suis pas au courrant de ce qui se passe réellement chez les autres... Et puis qu'est ce que j'en ai à foutre moi hein...

Elle mit alors toutes ses dernières forçes dans son unique bras, tentant désespérement de se remettre sur pied. Elle commençait à peine à quitter le sol qu'elle crut qu'on venait de lui couper la jambe tant la douleur vint lui heurter les nerfs. Elle retomba lourdement sur le dos dans un cri qu'elle ne pu même pas reprimer.

- Et m... !!! Cracha Alisone en balançant violement le bout de bois aussi loin qu'elle pouvait. Ras-le-bol de ce foutu corps qui sert à rien !!!

Son bras retomba dans l'herbe calcinée. Elle respirait encore plus bruyament et son regard reparti se perdre dans le ciel. Cette journée avait tourné vraiment bizzarement, en fait. Jamais elle n'aurait cru se trouver dans un état pareil lorsqu'elle avait commençé à tabassé le poivrot. D'ailleurs elle n'avait sans doute jamais fini dans un état pareil de sa vie entiere... Ou presque.
Bref. Cette journée était loin d'être finie...

_________________


Un grand, très grand merci à Loghein
pour ce superbe dessin !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loghein

avatar

Messages : 45
Age : 25

MessageSujet: Re: Une mauvaise cible... [ Privé: Loghein !]   Dim 22 Avr - 22:27

Un calme relatif était retombé sur les jardins de Wilwar, uniquement troublé par les respirations secouée d'Alisone et Loghein, ainsi que par les craquements de l'incendie qui les entourait. Alisone avait fini par se retrouver à terre, immobile, son étrange sourire sur les lèvres. Encore et toujours. Loghein n'y comprenait rien, malgré son état, la défaite, le discours moralisateur qu'elle lui avait servit, la cheftaine d'Anar continuait de la contredire avec le sarcasme et la fatalité d'une fille qui en bavé.

- Je ne connais rien des "magouilles" dont tu parles, mais j'aime à croire qu'il y a encore une place pour ce qui est juste dans ce monde pourri.
répliqua-t-elle, d'un ton las.

Loghein s'était rendue compte depuis longtemps que sa vision de la société ne correspondait pas à la réalité. Élevée dans les champs et loin des préoccupations marchandes et politique, elle n'avait découvert tout ça que lors de son entrée dans la garde civile. Seulement, le discours servit par les officiers supérieur ne pouvait pas être objectif. Loghein se rendait compte qu'on lui avait inculquer des valeurs, une manière de se comporter, une idéologie. Elle avait été conditionnée pour exercer son métier sans distinction. La jeune femme s'était rendue compte de cela dès le départ et avait décidé d'accepter ce qui rejoignait son envie de défendre l'opprimé. Mais pour ce qui est du reste..disons simplement que... le dénie pèse lourd. Aujourd'hui, là maintenant, face à Alisone qui du haut de son statut de chef voulait lui ouvrir les yeux sur la noirceur du monde, elle n'avait plus envie de la nier.

Loghein soutenait le regard fier de l'Anarienne en se faisant la réflexion d'être trop influençable. Alisone ne semblait pas vouloir l'entendre, mais Loghein pensait avoir au contraire les fardeaux qui lui pesaient sur les épaules. Plus important encore, elle compatissait. Devoir vivre au jour le jour avec les responsabilité d'un chef de village, ne rien pouvoir toucher sans détruire. Fille de nulle part, Log avait apprit la compassion, mais elle se garda bien de le dire à la cheftaine qui risquait de confondre ce sentiment avec la pitié.

Alisone déchira un bon morceau de sa jupe, sans doute faite dans un matériaux spécial, ce qui eut pour effet de faire tourner subitement la tête de Loghein qui fit mine de replacer une mèche de cheveux derrière son oreille. Oui, un garde pudique, ça ne faisait pas très sérieux. Imaginons qu'un jour elle se retrouve à appréhender un exhibitionniste dans les rues de Wilwar (tout peut arriver!). Il s'agirait de ne pas rougir comme une tomate en détournant le regard. Mais baste, heureusement pour Loghein, le sang, la suie et la terre qui recouvrait son visage cachaient le rosissement de ses joues.

Pendant que Loghein jouait les timides, raide comme une statue, l'épée à la main et le regard fixé quelque par sur le sol devant elle, Alisone s'était improvisé des gants et avait tenté de se relever à l'aide d'un bout de bois...sans succès. Si ça n'avait pas été la cheftaine d'Anar qui avait essayé de la rayer de la carte un peu plus tôt, Loghein aurait ressenti de la pitié. Préférant à nouveau détourner le regard de ce spectacle, elle alla chercher les vrais gants de l'Anarienne, abandonnés non loin, pendant que cette dernière pestait contre son corps amoché.


Elle les laissa tomber devant Alisone et rengaina son épée après en avoir vaguement essuyé le bout dans l'herbe.

- Je n'ai jamais rencontré personnellement la cheftaine de Wilwar pour juger de ses capacités... Mais je ne compte pas passer ma vie ici, de toute manière. déclara-t-elle d'un ton tinté d'indécision. Je ne sais rien de toi ou d'Anar. Ou trop peu. Tu ne m'enlèvera pas l'idée qu'il reste de l'espoir contre la corruption, mais tu as piqué ma curiosité. Tu as raison, j'ignore tout de ce qui se cache sous le tapis. J'ai envie d'y jeter un oeil..

A peine avait-elle achevé sa phrase qu'un groupe d'individus en uniforme arrivèrent, équipé de lances à eau, ainsi qu'un groupe de médecins. Jesper avait pris les devant. Loghein faisait en sorte de ne pas quitter des yeux ceux d'Alisone, comme un défi silencieux.


-Tu as de la chance, beaucoup de guérisseurs à Wilwar ont la faculté de guérir les tissus sans avoir forcément besoin de contact.. Quand tu ira mieux, je te rendrai visite chez toi, parce que visiblement c'est à Anar qu'il y a le plus de choses à voir. Ne me rejette pas à la porte le moment venu, s'il te plait.


Oui, peut-être qu'il était temps de changer d'air. Si son chef n'avait pas perdu la mémoire en rencontrant le mur, Loghein se verrait sans aucun doute suspendue pendant quelques temps. Elle avait l'intention de mettre ses vacances forcées à profit en se rendant à Anar. Qu'Alisone daigne la revoir ou non, d'ailleurs. Elle salua la cheftaine d'un hochement de tête et quitta les jardins, soulagée de sentir la tension de leur échange s'évanouir à mesure qu'elle mettait de la distance entre elle et ce tempérament de feu.



[Partie - je vais venir squatter chez toi à notre prochain rp oki? :plougface:]







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alisone
ooo
ooo
avatar

Messages : 55
Age : 23

MessageSujet: Re: Une mauvaise cible... [ Privé: Loghein !]   Mar 24 Avr - 7:12

Pourquoi? Pourquoi venait-elle de faire tout ça, après tout? Ce combat, toutes ces longues tirrades. A quoi ça rimait?
Elle venait de meurtrir son propre corps, le réduire en charpie tout ça pour quoi? Pour une fille. Une simple fille sortie de nulle part alors qu'elle tabaissait un mec comme elle en massacrait cinq par semaines.
Qu'avait-elle de spécial? Pourquoi lui avait-elle accordé tant d'importance alors qu'elle avait déja oublié son nom ?! Lui avait-elle d'ailleurs demandé...? Beaucoups trop de questions dans sa misérable caboche.
C'est vrai que cette fille était loin d'être comme les autres. Elle n'avait pas la même mentalité que tout ces abrutis de moutons qui peuplait ce monde... Et puis surtout, elle la comprenait, la cheftaine d'Anar. Même si leurs pensées se contredisaient en de nombreux points, elles se comprenaient l'une et l'autre. Et ce genre d'entente mutuelle, Alisone n'en avait plus jamais eu droit depuis l'ancienne relation qu'elle entretenait avec son frère.
Soudain, un leger bruit sourd à coté de son visage. L'Anarienne tourna légèrement la tête sur le coté et aperçu ses deux gants posés par terre. Et juste derrière, deux pieds. Le regard teinté de fatigue d'Alisone remonta alors lentement la jambe de la jeune femme, grimpa sur son torse pour enfin arriver sur son visage.
Alisone n'écouta qu'à moitier les quelques phrases que lui desservait Loghein. En fait, elle était plus en train de l'observer qu'autre chose. Elle scrutait cette femme si spéciale comparés aux autres sous tout ses traits, pour être sur de bien se souvenir de son visage.
La cheftaine se contenta quand même de lui repondre quelques mots d'une voix basse, a s'en demander si Loghein avait véritablement entendu.


- Tu vas te bruler les ailes...

Pile à ce moment, une troupe d'hommes en uniformes arrivèrent en trombe, les uns criant d'aller voir si il n'y avait pas de blessés, les autres hurlant d'éteindre l'incendie. Bref, un vrai ramdam venu soudainement briser le calme étrangement froid qui regnait au milieu de cette incendie depuis tout à l'heure. Alisone allait détourner le regard vers ces trouble-fête mais fut comme "retenu" par les yeux de Loghein. Et cette fois-ci, la "Bombe humaine" écouta très distinctement ce que lui disait le garde. D'ailleurs, elle n'arriva même pas à cacher sa surprise façe à sa déclaration.
Elle n'avait pas rêvé? Cette fille venait bien de s'inviter chez elle ?!!
....
....
....
Et elle se mit à rire. De bon choeur, en plus! Elle n'arrivait plus à s'arrêter. Cette situation, cette journée, l'attitude de cette fille, tout ça ne rimait absolument plus à RIEN. Si la douleur qui circulait à travers tout son corps n'était pas si horrible, la cheftaine aurait pu croire à un rêve absurde. Et pourtant, c'était bien la réalité car c'est bien la douleur qui l'obligea à s'arrêter de rire.


- Euh... Mademoiselle Hearts? Vous allez bien? Lacha brusquement l'un des sauveteurs sorti de nulle part.

Alisone sursauta et perdut à l'instant même le sourire pourtant sinçère qu'elle arborait. Ce qui fit déglutir au passage le bonhomme... Qui fila chercher du renfort pour secourrir la cheftaine. Celle-ci reprit immédiatement son visage fermé, froid. A croire qu'elle avait véritablement deux personnalités en elle... Ou du moin, c'est ce qu'elle fesait croire.


- Bon !!! Qu'est ce que vous foutez ?! Cracha Alisone d'une voix etrangement tonnante pour son état. Vous attendez quoi pour m'aider ? Vous voyez bien que je suis plus capable de bouger, bande d'imbéciles !!! Et toi là! Qu'est ce qu tu regardes ?!! Je vous préviens que le PREMIER qui ose encore poser son regard de pervers entre mes cuisses peut être sur de crever de façon très lente au fin fond d'une gêole !!! ... TOI !!!! JE T'AVAIS PREVENU !!!

En fait... C'était une bonne journée, finalement.

_________________


Un grand, très grand merci à Loghein
pour ce superbe dessin !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une mauvaise cible... [ Privé: Loghein !]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une mauvaise cible... [ Privé: Loghein !]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bonne direction, mauvaise destination (Privé)
» Sidney est une mauvaise fréquentation.
» Nouvelle structure de la Partie Privée
» Entraînement chasse ! (privé Nuage de Corbeau)
» Mauvaise journée... [PV Dorian!]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hens :: Wilwar :: Jardins Publics-
Sauter vers: